Andouille - La conservation PDF Imprimer
Sommaire
Andouille
La fabrication
La nutrition
La conservation
Spécialités régionales
Toutes les pages

CONSERVATION

Interdiction d'utilisation des intestins dans la consommation humaine et animale.

L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA), a recommandé, "afin d'apporter un élément de sécurisation supplémentaire", d'exclure la totalité de l'intestin de bovin de la chaîne alimentaire.

Par arrêté du 10 novembre 2000, le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche a élargi la liste des tissus à risque interdits à la consommation humaine et animale à l'ensemble de l'intestin, au thymus, aux amygdales, y compris les graisses mésentériques, des bovins quel que soit leur âge. Il interdit également les importations et les échanges intra-communautaires de ces abats et tissus à risques spécifiés.

2% de produits de charcuterie étaient concernés par l'utilisation de boyaux de bovins comme enveloppe pour les produits. Soucieux de garantir un maximum de sécurité aux consommateurs, tous les industriels français adhérents de la FICT ont adapté leur production, sans attendre l'arrêté, pour éliminer toute utilisation de boyaux bovins français ou en provenance de l'Union européenne.

Les solutions retenues sont leur remplacement par des boyaux :
• de porc;
• de bovins autorisés provenant de pays indemnes de l’ESB (Argentine, Chili, Paraguay, Australie, Nouvelle Zélande et Norvège).