Boudin blanc - La fabrication PDF Imprimer
Sommaire
Boudin blanc
La fabrication
La conservation
Spécialités régionales
Toutes les pages

FABRICATION

shemafabric_boudin.gifTraditionnellement, le boudin blanc était un produit que l’on dégustait à l’occasion des fêtes, d’où - encore aujourd’hui - la finesse des ingrédients entrant dans sa composition.

Le boudin blanc, préparation cuite de charcuterie fine, se présente sous forme d’une pâte très claire à base de viande blanche, maigre de porc, volaille ou veau et d’une enveloppe de menu de porc.
On y ajoute des matières grasses, en général du gras de porc, parfois de la crème, des œufs ou du lait, par exemple.

On l’aromatise avec oignons, carottes, échalotes, bouquet garni à base de thym, laurier, persil, clous de girofle, parfois même de vanille, fleur d’oranger ou cannelle. Le boudin blanc peut être également enrichi d’alcool (4) ou de truffes, mais aussi de foie gras d’oie ou de canard. La truffe le parfume subtilement et lui donne alors une saveur incomparable.

(4) L’abus d’alcool est dans dangereux pour la santé. À consommer avec modération.